Oenoespace
 
        

 

Verrerie de la Marne


Veille Réglementaire

 
 
Regards de Nicolas CONSTANTIN, Président de la Région Vallée du Rhône-Provence-Corse
L’U.Œ.F. en régions, bilan et perspectives : 2016, année élective pour les OEnologues de France, a vu la mise en place de nouvelles équipes, tant dans les Unions régionales qu’au plan national. S'il y a peu de changement à la tête du syndicat, avec Cyril Payon reconduit dans ses fonctions de président pour continuer son action et aboutir, entre autres, sur une profession réglementée, nous donnons la parole aux présidents régionaux, élus ou réélus, pour un bilan et les perspectives de ce mandat qui courra donc jusqu’en 2019. Bilan et perspectives avec les présidents des sept instances régionales de l’U.Œ.F.

Focus sur la région Alsace (Extraits de la RFŒ 276):


L’élection du nouveau bureau régional s’est déroulée dans la sérénité et dans un esprit de continuité, nécessaire pour mener à bien les actions mises en place par une équipe soudée et impliquée. Pendant ses deux mandats, Eve Iribarne a piloté notre région dans un esprit volontariste, où la “communication” a été une priorité clairement assumée. La mise en place et l’organisation d’une manifestation pour mettre en lumière des vignerons et domaines récompensés lors du concours des “Vinalies” en est un bel exemple. Lors d’une soirée conviviale, au tout début de la saison estivale, l’Union régionale des oenologues, invite des journalistes, des professionnels tels que cavistes et restaurateurs, à venir rencontrer et échanger avec les vignerons et déguster leurs vins.
Cependant, la communication vers ces acteurs de la filière ne nous a pas fait oublier celle vers nos adhérents, l’organisation de différentes réunions et manifestations (réunion pré-vendange, soirée de Noël, journée technique, etc.) sont tout au long de l’année, le moyen de maintenir et de renforcer ce lien qui doit nous fédérer.
La Journée Technique 2016 s’est tenue le 11 mars, dans le cadre de l’École Hôtelière d’Avignon, sur le thème “Itinéraires techniques innovants et durables”.

Cette journée, tournée vers l’avenir et l’innovation, nous apporte la preuve que nous devons, par nos compétences et notre professionnalisme,
prendre cette place de référent de l’oenologie dans la filière vin où les oenologues devront être des interlocuteurs majeurs, lors des choix stratégiques. Notre région n’a pas
la chance d’avoir sur son territoire un des centres de formation qui délivre le Diplôme National d’OEnologue. En l’absence de ce centre de recherche universitaire, nous devons nous rapprocher des organismes et des instances régionales qui ont cette mission (Centre du Rosé, Institut Rhodanien, etc.) afin d’apporter notre concours aux réflexions et faire entendre
un avis technique et scientifique.
Lors de ce prochain mandat, nous devons renforcer ce réseau de professionnels et de compétences qu’est notre Union des OEnologues de France. Pour cela, nous devons convaincre
nos confrères non adhérents du bien fondé et de l’intérêt de leur nouvelle adhésion. Ce travail, au quotidien de chacun d’entre nous, doit également se tourner vers les jeunes diplômés qui auront besoin de ce réseau pour s’intégrer dans leur future vie professionnelle.

Au cours de ces trois prochaines années, notre région et ses oenologues auront un fil rouge avec l’organisation du Congrès 2019. Nous aurons à coeur de relever à nouveau ce challenge et de proposer à nos confères un magnifique séjour sous le soleil méditerranéen, au cours duquel nous ne manquerons pas de mettre à l’honneur nos vins



auteur : Extraits RFOE 276
date : 25-05-2016

 

© EURL Œnologues de France (2005-2017) - dernière mise à jour le 25/03/2017 - Mentions légales