Oenoespace
 
        

 

Verrerie de la Marne


Veille Réglementaire

 
 
Regards de André SERRET, Président de la Région Languedoc-Roussillon
L’U.Œ.F. en régions, bilan et perspectives : 2016, année élective pour les OEnologues de France, a vu la mise en place de nouvelles équipes, tant dans les Unions régionales qu’au plan national. S'il y a peu de changement à la tête du syndicat, avec Cyril Payon reconduit dans ses fonctions de président pour continuer son action et aboutir, entre autres, sur une profession réglementée, nous donnons la parole aux présidents régionaux, élus ou réélus, pour un bilan et les perspectives de ce mandat qui courra donc jusqu’en 2019. Bilan et perspectives avec les présidents des sept instances régionales de l’U.Œ.F.

Focus sur la région Languedoc-Roussillon(Extraits de la RFŒ 276) :

Après six années passées couronnées par un congrès 2015 au Cap d’Agde en apothéose, une nouvelle équipe a repris le flambeau. Elle adresse ses remerciements les plus sincères à Joël Julien et toute son équipe, en soulignant leur volonté de l’accompagner dans la connaissance des dossiers les plus complexes.

Notre action consistera d’abord à assurer les nombreuses actions engagées, afin de conforter la reconnaissance de l’oenologue et de ses métiers auprès de l’ensemble des acteurs de la filière. Avec l’avènement de la nouvelle région, nous voulons renforcer nos liens avec les centres de formation, et créer un réseau de soutien, d’accompagnement et d’échanges, au service des étudiants et professeurs. Il va de soi que les oenologues que nous sommes, dans la grande diversité de nos métiers, devons être moteurs de la transmission du savoir afin d’en faire profiter le plus grand nombre.

Comme nous avons organisé cette année, après la dégustation des Grands vins du Languedoc Roussillon, nous voulons développer des sujets d’actualité pour apporter
une vision globale, constructive et éclairée sur les nouvelles problématiques. De nombreux bénévoles travaillent pour que notre union grandisse, avec comme seule ambition la reconnaissance de nos compétences et le maintien de notre statut. Ces actions souffrent d’un manque de commucommunication ou d’outils appropriés. Nous devons agir sur cette problématique pour mener à bien notre mission syndicale, indispensable à notre reconnaissance.
Je voudrai signaler aussi notre forte implication, au coté des vignerons, dans l’organisation des grands événements qui occupent notre quotidien, le Concours des Vinalies, le Concours des Grands vins du Languedoc-Roussillon et le Palais Méditerranéen, dans le cadre de Vinisud qui va connaître une nouvelle formule annualisée. Ces actions sont devenues aujourd’hui incontournables, car nous avons su les construire avec le soutien indéfectible de tous ceux qui défendent le vin et les intérêts de notre viticulture.

Mais aussi parce que nous avons su nous donner les moyens d’assurer, avec le quotidien Midi Libre, la communication nécessaire à cette reconnaissance.

Je n’oublierai pas non plus qu’il est important de tisser des liens forts entre oenologues autour de notre passion, le vin, dans la convivialité, la fraternité et le partage.
C’est pourquoi autour d’équipes d’animations renforcées et dynamiques, je voudrai que tous, nous trouvions notre place dans cette belle aventure et que nous soyons demain plus nombreux à construire notre avenir.



auteur : Extraits RFOE 276
date : 25-05-2016

 

© EURL Œnologues de France (2005-2017) - dernière mise à jour le 23/07/2017 - Mentions légales